Accueil
LISTE BREVETS PARA
AMICALE 1er RCP
AAMCI
Formulaire de contac
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
avec les paras du 1°
les premiers du 1er
Guerre 39/45 1er RCP
Vosges et Alsace
La neige et le feu
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
Vues CAMP D'IDRON
Colonel de FORNEL
Le Camp du Hameau
CAMP IDRON l'abandon
RUINES CAMP IDRON
Epilogue du Camp
Humour au 1er RCP
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
la 3° en Indochine
NIEUPORT
Algérie (jumelles)
Algérie 1er RCP
1er RCP Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60, CQG
Manuel et Moniteur
Agrès et Tour IDRON
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles 1er RCP
caricatures
Goliath Chien Para
Para neige d'antan
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
ANNEES 70 CAMP IDRON
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Les Milans
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
La Finul 1980
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
1ere Comp 1er RCP
2eme comp 1er RCP
La 2 sur le Caillou
3° Compagnie 1er RCP
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
4° compagnie 1er RCP
Poisson avril Noir 4
Gris à Mayotte 1983
C A 1er RCP
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
l'escadron de reconn
CCS du 1er RCP
12° compagnie 1 RCP
l'ordinaire d'Idron
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B du 1er RCP
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
1er RCP PSO en stage
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
More Majorum
Le BF au Cambodge
Prière d'un fanion
Général de Biré
Un Officier Para
Où est donc Gillou
Jacques Geraud
Jean-Jacques SAVIN
Le Camp en 2016

 

  

copyright campidron

                                                                                                      - Page 3/3 - 

► Enquête concernant un lot de photos non situées obtenues par enchères ( eBay)  En Novembre 2020 un petit lot de photos concernant l'instruction parachutiste a suscité notre curiosité . Certaines montrent une sorte de tour aux usages multiples ( arrivée,départ ) d' autres illustrent une OAP importante avec des Nords 2501 .  

copyright campidron

Cette tour à usages multiples d'ou un parachutiste s'élance est très exactement celle photographiée à THIES par Gilbert LAFLEUR .Exposé ci dessus.  

copyright campidron

   La zone de saut en bordure des l' aire d' embarquement pourrait bien être celle de NIEUPORT (Voire sur ce thème le travail d'identification sur ce même site. Photo datant du 8 mars 1952. A ce stade de l' enquête nous ne sommes guère avancés . Chaque cliché va devoir être observé à la loupe pour détecter d'éventuels indices permettant de situer les photos .  

copyright campidron

 Nul doute que cette photo comme ce fut le cas pour le rédacteur ne vous procure la solution ?  Non ?? C' est d'un indice botanique qu'il s' agit ! La zone de saut est recouverte de petits buissons en fleurs. Logique puisque nous sommes en mars. Les fleurs d'un beau jaune éclatant sont celles d'un arbuste épineux, l'ajonc . Or les paras prémilitaires qui sautaient sur cette  zone dans les années 1958-1959   se souvenaient plus de leur arrivée dans les épineux que de l'appréhension du saut . Pourtant ils sautaient de JUNKER ..Ces ajoncs étaient la particularité de la ZS VANNES-MEUCON 

 Ce Centre de Formation était le creuset des Parachutistes Coloniaux .Il vit passer tous les Bataillons Paras-Colo en partance pour l'INDOCHINE dont le 10° BCCP qui sera baptisé II/1°RCP à son arrivée en INDOCHINE .  

copyright campidron

  Arbre généalogique des Paras-Colos ,héritiers des Parachutistes SAS de France Libre. Les bataillons formés en ANGLETERRE sur le principe d'un engagement en qualité de commandos. D'ou leur appellation Colonial de Commandos Parachutistes. A part la demi brigade coloniale de commandos parachutistes tous leurs insignes arborent l' ancre de marine.   

copyright campidron     copyright campidron

  Le trolley, puisqu'il semble que c'est ainsi qu'était désigné cet atelier. Un parachutiste en position de départ attend le GO du Moniteur sur la plate-forme de départ. A droite un cadre circulaire devant la plate-forme  d'arrivée.  

copyright campidron     copyright campidron

                               Partie basse du trolley. Un groupe de paras coince la bulle puis l'un d'entre eux se fait photographier in-situ.  

copyright campidron     copyright campidron

   Un moniteur effectue une descente de démonstration . Il se dégrafe au dernier moment afin de s'extraire du harnais et d'atterrir debout tout en souplesse ..Aisance, élégance du Moniteur ! Il porte un pantalon vert armée de tenue de saut type Extrème-Orient.   

copyright campidron

Un élève ayant pris une traction avant se prépare pour la réception en roulé boulé. Les jambes exagérément relevées ne vont guère amortir le contact avec le sol. Il aura peut être du mal à s'asseoir pendant quelques temps.   

copyright campidron     copyright campidron

  Le propriétaire du lot de photo a légendé- Manoeuvre du 8 mars 1952 .-Trois Nord 2501 larguent de front. Nous savons que ce type d' avion a été mis en service en juin 1953. Il s'agit donc d'un exercice de validation au largage du Noratlas , ce qui explique l'affluence des spectateurs. Il paraît y avoir un peu plus de parachutes blancs que de parachutes résédas .   

copyright campidron     copyright campidron

   On voit des spectateurs non seulement au sol mais sur des structures métalliques. Il s' agit probablement d'agrès pour la préparation au saut. Ce n' est pas le trolley ! Encore une enquête à mener.  

copyright campidron     copyright campidron

                                   Un stick réuni autour du Chef de stick prêt pour le saut Casques U.S. et parachutes français type EFA. 

copyright campidron     copyright campidron

   En premier plan devant des sticks en attente de s'équiper quatre moniteurs Les deux à gauches revêtus à l'Anglaise (smoke pour le premier) les deux à droite revêtus semble t il à l'US. L'Armée Française au sortir de la Seconde Guerre Mondiale , en pleine Guerre d' INDOCHINE manquait cruellement de moyens . A gauche un avion de chasse en survol de MEUCON . Une remorque de stockage des parachutes .A droite une camionnette équipée  pour l' administration de la séance .Au second plan les sautants rassemblés face à la DZ Sur l' autre photo mélange de tenues US et de windproof  britanniques ; Ces parachutistes plutôt que des élèves sont probablement des vétérans d' INDOCHINE.  

copyright campidron

          Les photos ont toujours un intérêt potentiel historique . Celles ci particulièrement puisqu' elles relatent sinon la première , tout du moins une des toutes premières séances de sauts de masse à partir du NORD 2501-Noratlas .

 

 ► la tour de saut du camp d'Idron    

 

                                                                                              -   Vue aérienne du camp d'Idron  -  (coll part)      

- La tour de saut du CAMP d' IDRON avait été construite du temps du Centre Ecole des Troupes Aéroportées (CETAP) 1945 . Au départ de cette unité d'instruction pour le CAMP d'ASTRA  en 1953 sous le nom d'Ecole des Troupes Aéroportées (ETAP ) la tour avait été désarmée de ses agrées mais elle pouvait à tout moment être réactivée .

   La tour d' entrainement au saut du CETAP .C' était une tour de départ .    

 
                 La tour d' entrainement au saut du CETAP . C'était une tour de départ . La désarmer avait consisté à démonter le système central de contrepoids Il y avait  un système de contrepoids par porte de saut . Ainsi elle était censée ne plus pouvoir être utilisée . Une photo de 1963 nous montre la tour équipée d'un seul contre poids et non plus des 4 initiaux. Soit la tour n'avait pas été totalement neutralisée soit le 1° RCP avait obtenu qu'une porte sur 4 de la tour soit remise en fonctionnement.
 
        Cette tour était située dans la zone d'instruction TAP,sur la route du champ de tir juste après les cantonnements de  la 2° compagnie , dans le prolongement des hangars dits du MATI et du Garage CA . Dans les années 70 elle était considérée comme dangereuse et il était interdit d'y grimper. Cependant une rumeur circulait selon laquelle la tour devait rester en état de fonctionnement car c'était à cette condition que le 1° RCP bénéficiait des charges aéronautiques . Les dites charges consistaient en une prime d'alimentation entrainant la gratuité du repas de midi .
 
On voit sur ces photos que deux moniteurs ,avec des assurances de fortune  ,étaient nécessaires à la mise en œuvre de la seule porte encore en service.    
 
     On voit sur ces photos que deux moniteurs ,avec des assurances de fortune, étaient nécessaires à la mise en œuvre de la seule porte encore en service. En fond de tableau, les Pyrénées. Sur la droite le toit du hangar MATI (Matériel Intendance)
 
 
    La tour offre la possibilité de faire sauter 4 élèves par les 4 maquettes de portes sur la plateforme . En haut de chaque porte un triangle métallique est relié à un cable porteur qui par renvoi de poulies entraine le contrepoids dans l' axe central de la tour . Le contrepoids se présente comme un cylindre vertical dans lequel coulissent de lourdes chaines . Le poids des chaines est d' environ 70 kilos . Un aide moniteur appelé FREINEUR contrôle le bon fonctionnement du contrepoids et actionne un système de freinage quand le poids de l' élève est supérieur à 70 kilos .
 
    Le parachutiste en position montre bien le parachute dorsal d'instruction dont il est équipé     Le parachutiste a fait une sortie en croix ,légèrement en piqué

 
        Le parachutiste en position montre bien le parachute dorsal d'instruction dont il est équipé . Elevateurs , suspentes lovées et reliées à un triangle d'accrochage au câble qui  entraine le contrepoids ..Le parachutiste a fait une sortie en croix ,légèrement en piqué.
 
          
Au sol l'élève endosse un parachute dorsal réduit à deux élévateurs et deux groupes de suspentes raccourcies. Arrivé sur la plateforme les suspentes sont accrochées au triangle par deux prolongateurs faisant office de voilure . Au commandement EN POSITION l' éléve prend la position de départ. Il crie OK FREINEUR pour que ce dernier au sol soit prêt à activer le frein , le cas échéant .
 
     Belle position de sortie réglementaire d'un coté ,de l' autre sortie en croix avec mauvais positionnement des bras et jambes serrées       
             
                               Belle position de sortie réglementaire d'un coté ,de l' autre sortie en croix avec mauvais positionnement des bras et jambes serrées
 
    
  Deux vues d'une belle sortie en croix face sol    
        
 
                                                             Deux vues d'une belle sortie en croix face sol .Le port du gueneau trahit un cadre qui s'amuse
 
   Sortie réglementaire. Le moniteur maintient les suspentes pour qu'elles ne s'emmêlent pas avant d' être tendues     En bas les camarades observent la sortie.
 
            Sortie réglementaire. Le moniteur maintient les suspentes pour qu'elles ne s'emmêlent pas avant d' être tendues. En bas les camarades observent la sortie.
 
         
 - Au commandement GO l' élève s' élance .Les suspentes se délovent jusqu' à ce que l'ensemble prolongateur , suspentes , élèvateurs soit tendu. A ce moment seulement le freinage commence soit directement par le poids des chaines contenues dans le cylindre soit avec en complément l'action du freineur.
 
 
Vue d'en bas un saut en position réglementaire . Un parachutiste grimpe sur la plateforme    
          
 
                                                            Vue d'en bas un saut en position réglementaire . Un parachutiste grimpe sur la plateforme.
 
Vue d'en bas belle démonstration de saut en croix par un moniteur. Le moniteur ouvrait la séance par un  saut en croix pour faire la démonstration à la fois de son aisance et de la fiabilité du matériel .    
 
    Vue d'en bas belle démonstration de saut en croix par un moniteur. Le moniteur ouvrait la séance par un  saut en croix pour faire la démonstration à la fois de son aisance et de la fiabilité du matériel .
 
        Pour quelles raisons cette tour était elle en service en 1963 /1964 ?
 - Il est probable qu' elle permettait d' accoutumer les jeunes Appelés Volontaires Parachutiste à ce type d' agrès, afin qu'ils franchissent avec succès le passage à la tour de départ - la fameuse BRIGITTE - lors de leur stage de Brevet à l' ETAP .
 
 Elle servait peut être aussi tout simplement à entretenir leur détermination à surmonter ce genre  d'épreuve ..
 
             
 
    Les photos de ce témoignage (tour) sont dues au talent de Monsieur Michel BERNATETS.

 

       www.1rcp.fr

 

Auteur Gérard de Badts     Mise en page Jean-Luc Hemar
Retour

webmestre  | jean-luc.hemar@orange.fr